KIZUMONOGATARI

321 0

Acr4052016366592-2462837

Dans le cadre du Festival Paris Loves Anime Wakanim annonce la projection exceptionnelle du premier film de la trilogie le vendredi 29 janvier 2016 au Grand Rex à Paris.

Nouvel opus de la saga Monogatari, ce long-métrage sera présenté au public français quelques jours à peine après sa sortie japonaise. Toujours adapté de la saga de romans éponymes, il se pose en préquelle et présente le début des aventures de Koyomi Araragi, un des protagonistes récurrents, et sa rencontre avec la vampire Kiss Shot (Shinobu dans la série originale), puis comment il devint vampire avant de redevenir humain à nouveau. Allégrement emprunte de folklore japonais et asiatique, la saga pioche également avec discernement dans cer-taines sources occidentales. On retrouve également au fil de l’intrigue beaucoup de références au shintoïsme, notamment au travers des rituels et des concepts de souillure et de purification.

LE CHOIX DU FORMAT

Oeuvre vaste et riche aux multiples adaptation, la saga a pour point de départ une série de romans dont la parution a débuté en 2006 avec « Bakemonogatari ». La publication originale de Kizumonogatari date quant à elle de 2008. Il s’agit d’une histoire complexe qui n’aurait pu être adaptée en série animée standard, sous peine d’éliminer beaucoup d’éléments de l’intrigue. Le format long-métrage a donc été privilégié pour donner à l’oeuvre une déclinaison animée à la mesure de ses ambitions narratives.

INTRODUCTION À LA SAGA

Araragi Koyomi, lycéen en Première, fait une nuit la rencontre bouleversante de la légendaire vampire, reine des aberrations, Kiss Shot Acerola Orion Heart Under Blade. Si belle, qu’elle vous éblouit. Si terrible, qu’elle vous glace le sang.
Ayant perdu ses bras et ses jambes, une vampire légendaire dans un état pitoyable et tragique. Voilà le commencement de toutes les «histoires», de la série «Monogatari». Le roman original par NisiOisin, adapté en 3 films: «Partie I – Sang d’acier», «Partie II – Sang bouillonant», «Partie III – Sans coeur». C’est l’équipe de la série «Monogatari», et de «Puella Magi Madoka Magica», avec le réalisateur Akiyuki Shinbô et le studio SHAFT, qui vous propose ici de voir le point de départ des histoires d’aberrations dépeintes dans «Bakemonogatari».

SYNOPSIS

Le 25 mars, jour accompagné des cerisiers en fleur, mais aussi le jour de la cérémonie de fin d’année.
Araragi Koyomi, lycéen en Première, croise le portrait parfait de l’élève modèle, parée de lunettes et de tresses, Hanekawa Tsubasa, qui va à la même école que lui.
Koyomi apprend d’elle qu’il y aurait un vampire en ville. Le soir même, Koyomi s’étant rendu en ville, rencontre sur un quai du métro une femme appelant à l’aide de toutes ses
forces, couverte de sang et privée de ses quatre membres.
Comme l’avait dit Hanekawa, il s’agit d’une femme blonde splendide… aux yeux si froids, à vous faire frémir. Bienvenue dans le monde de la nuit. C’est ainsi que commence l’histoire de la vampire légendaire, Kiss Shot Acerola Orion Heart Under Blade, et d’Araragi
Koyomi.

©Kodansha/Nisioisin/ANIPLEX/SHAFT/Kizumonogatari Commitee Production

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Chef de meute !

Pas de commentaire sur"KIZUMONOGATARI"

Laisser un commentaire