L’arcane de l’aube : La Master Class de Rei Toma

440 0

reitomamasterclass

En bonus de notre interview, Coyote Mag vous propose une sélection de propos que Rei Toma a tenu durant la Master Class qu’elle animait à Japan Expo en 2012.

A quand remonte votre envie de devenir mangaka ?

Enfant, j’aimais beaucoup dessiner et lire des mangas, plus que jouer dehors ! J’ai commencé par copier des planches et des personnages, des shôjo comme des shônen. Au japon il existe des écoles spécialisées pour apprendre à dessiner des mangas, j’y ai suivi une formation pendant deux ans, ensuite j’ai participé à un concours organisé par un éditeur, j’ai gagné un prix et c’est ainsi que je j’ai pu passer professionnelle. Je pense que j’ai eu aussi de la chance car il ne suffit pas d’avoir du talent : il faut envoyer son manga au bon moment.

Mais après le concours, comment avez-vous rebondi et trouvé « la bonne idée », celle qui va plaire au public pour votre première série en tant que professionnelle ?

J’étais évidemment très heureuse d’avoir gagné le concours, mais devenir ainsi l’une des auteures d’un magazine représentait une énorme pression : j’avais une énergie débordante mais parfois j’étais en panne d’inspiration et je demandais conseil à mon éditeur. Il me posait alors un certain nombre de questions sur les histoires que j’aimais et celle que je voulais raconter. Grâce à ses questions, mes idées devenaient de plus en plus claires, et c’est comme ça que j’ai pu avancer.

La série et son univers ont-ils été difficiles à mettre en place ?

L’ARCANE DE L’AUBE est la série la plus longue que j’ai réalisée jusqu’à maintenant. La création des personnages a pris peu de temps car les idées viennent immédiatement. Par contre pour l’histoire, ça a été beaucoup plus long. J’ai commencé en connaissant à peu près la fin… Mais chaque mois je créé de nouveaux personnages et de nouveaux éléments, et au final il y en a bien plus que prévus !

Vous faites la mise en couleur de vos illustrations de couvertures ?

Oui, en principe je m’en occupe moi-même, sous Photoshop.

Est-ce que L’ARCANE DE L’AUBE s’inspire d’une façon ou d’une autre de votre propre vie ?

Je pense que l’évolution des sentiments des personnages est inspirée par ce que je vis tous les jours, mais pas spécialement par moi-même. Mes amis me donnent parfois des idées pour la création des personnages, mais quand ils me demandent comment la série se terminera, je leur réponds que jamais je ne leur dirais !

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur le  début de votre carrière d’artiste ?

Je suis extrêmement heureuse d’avoir rencontré mes fans français et d’avoir pu échanger avec eux. Et j’ai vu des cosplays de mes personnages pour la première fois de ma vie, cela me touche énormément. Si j’ai pu réussir, c’est vraiment grâce à vous tous, et c’est aussi grâce à vous que j’ai été invitée. En réalité, je ne réalise pas mon succès tant que je rencontre pas mes fans comme aujourd’hui. Le reste du temps, je vis enfermée chez moi et je ne m’en rends pas compte… Mais pendant ce temps, je fais tout pour que mon manga soit meilleur.

arcane_de_laube_T1-163Lire notre interview de Rei Toma :

[maxbutton id= »6″]

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Geekette= 40% Otakette=60% Vie sociale: ERROR SYSTEM

Pas de commentaire sur"L’arcane de l’aube : La Master Class de Rei Toma"

Laisser un commentaire