Interview Scandal

1040 0

SCANDAL01

Le Monde ne suffit pas…

Texte : Christophe Lorentz / Photos : Laurent Koffel

Découvertes en 2008 à Japan Expo, les quatre filles de Scandal ont fait bien du chemin depuis leurs débuts pop-punk en uniformes d’écolières ! Aujourd’hui, elles viennent de sortir leur sixième album studio, HELLO WORLD, sans doute l’un de leurs meilleurs disques, qui se présente comme une synthèse parfaite de tout ce qui fait le charme de leur musique : des rythmes gentiment punk, des guitares globalement rock, des mélodies joyeusement pop et même quelques éléments électro dansants. Alors que leur tournée mondiale passait par Paris le 25 avril dernier, nous avions alors questionné les quatre musiciennes/chanteuses sur ce nouvel opus détonant. Voici aujourd’hui l’intégralité de cette interview…

SCANDAL04

HELLO WORLD est votre sixième album. Comment le décririez-vous si vous le comparez à vos précédents albums ?
Rina (batterie) : Cet album a un parfum d’autoproduction. Chaque membre a écrit une musique, même la chanteuse. C’est un album très pop et très coloré.

De tous vos albums, ce disque est sans doute celui qui mixe le mieux les styles rock, punk, pop et dance. Comment expliquez-vous que le mélange soit aussi intense sur ce disque ?
Mami (guitare principale) : Nous ne nous sommes pas particulièrement focalisé sur faire un mélange. Je pense que ça représente au mieux la musique que nous écoutons et renforce nos goûts musicaux.

À vos débuts on vous définissait comme un groupe punk-rock. Aujourd’hui, pensez-vous être plus proches du J-rock ou de la J-pop ?
Tomomi (bassiste) : Difficile à dire. Je pense qu’il y a des deux. Mais comme il y a une certaine légèreté dans notre rock, qu’il n’est pas assez tourmenté, je pencherai plus pour de la J-pop.

Pourquoi avoir choisi de le nommer HELLO WORLD ?
Haruna (chanteuse principale, guitariste) : Lorsque nous avons fait l’album, avec les paroles que nous avions, j’ai ressenti un vrai élan positif vers l’avant dans les façons de concevoir l’expression des chansons. Nous étions sur ce sentiment et lorsqu’il a fallu poser un titre sur cet album, nous en avons discuté ensemble et avons choisi celui-là.

En général, de quoi parle les textes des chansons de ce disque ?
Rina : Le quotidien. Nous avons essayé de créer une musique qui pourrait être la bande son de notre quotidien. Il y a tellement de situations que chacun d’entre nous aura déjà vécu. Les quatre saisons japonaises ou encore la puberté… J’ai vraiment envie qu’à l’étranger on entende ça aussi !

Écrivez-vous toujours tous vos textes toutes les quatre ? Si oui, où trouvez-vous l’inspiration pour les écrire ?
Mami : Ça varie vraiment selon les chansons, certaines sont écrites toutes les quatre. Chacune a son propre vocabulaire et donc la création est très amusante.

SCANDALmix

Comment avez-vous travaillé pour la composition des chansons de cet album ?
Tomomi : À la maison, je grattais ma guitare acoustique et la mélodie venait. Ensuite, je voyais avec l’arrangeur pour améliorer ça…

Sur le morceau PLACE OF LIFE, vous avez travaillé avec Tetsuya Komuro, qui fut l’un des plus fameux producteur de musique japonais des années 90… Pourquoi avoir choisi de travailler avec lui ?
Haruna : L’année dernière, nous sommes allées au concert de TM NETWORK. la construction de cet univers nous a vraiment touchées ! Nous avons alors sincèrement eu envie de collaborer avec lui.

Quel est le thème des textes ce morceau ?
Haruna : Ce titre tient une place importante. Dans le quotidien, lorsque on a un coup de blues, que ni les sentiments ni l’envie ne suivent, c’est un titre très chaud qui remet les choses en perspective !

Comment s’est passé la collaboration avec Tetsuya Komuro ?
Haruna : Déjà toute petite j’étais fan de ce qu’il faisait (Amie Amuro, par exemple). J’ai donc l’impression d’avoir réalisé un de mes rêves en travaillant avec lui sur ce projet.

Scandal existe depuis 2006. Lorsque vous considérez le chemin parcouru depuis vos débuts jusqu’à aujourd’hui, qu’est-ce que cela vous inspire ?
Rina : Notre façon de penser, notre entourage a beaucoup changé depuis que nous avons commencé alors que nous étions encore lycéennes. Ce ne sont pas des changements volontaires qui s’organisent sur notre musique, mais une approche différente qui se crée. Les chansons d’amour qui allait avec mon âge me semblent être de quelqu’un d’autre aujourd’hui. C’est évident, mais en devenant adulte, le vocabulaire disponible augmente. Mais ce qui ne change pas, c’est de toujours prendre un maximum de plaisir !

Quels sont aujourd’hui vos attentes et vos espoirs pour le futur de Scandal ?
Mami : Personnellement, je pense que la fin de la tournée mondiale aura un impact sur l’ambiance du groupe et nos motivations. Nous avons tellement d’inspiration que ça va se ressentir sur notre création.

Mami et Tomomi, vous jouez aussi ensemble sous le nom de Dobon Dobondo, tandis que Haruna et Rina vous avez créé Almond Crush… Pouvez-vous nous présenter ces deux groupes parallèle et nous dire si vous avez de nouveaux projets musicaux avec chacun d’eux ?
Tomomi : Il n’y rien de particulier de prévu, mais si tout le monde est partant, ça me dirait bien de retenter la chose.

Que vous apporte le fait de faire ces projets parallèles ?
Tomomi : J’ai pu mettre des vêtement old school.

SCANDALNB

Avez-vous d’autres activités en dehors de la musique – comme le design de vêtements, l’animation d’émissions de télé ou de radio, l’écriture, le mannequinat… ?
Haruna : Tous les objets de nos tournées sont créés avec nous : nous participons au design.  Nous posons pour des magazines de mode et nous sommes aussi régulièrement dans une émission de radio. Je vous invite à nous voir aussi sous cet angle !

Vous êtes actuellement au début de votre tournée mondiale, qui commence au Japon et va se terminer par une nouvelle tournée européenne. Qu’espérez-vous de vos dates en Europe ? Et à quoi le public européen peut-il s’attendre ?
Rina : C’est une tournée mondiale et c’est la première fois que nous allons vraiment faire le tour du monde. Je suis vraiment contente de pouvoir montrer au monde entier ce nouvel album ! On ressent vraiment un parfum des saisons japonaises, j’ai hâte de le faire écouter à l’étranger ! Si à travers nous on aime encore plus le Japon, j’en serai ravie !

Avez-vous un message pour vos fans français ?
Tomomi : Je suis impatiente de revoir nos fans français !

 

Traduction : Emmanuel Bochew
Merci à Charlotte Naudin (Torpedo Production).

Scandal :

www.scandal-4.com

https://twitter.com/scandal_band

https://www.facebook.com/scandalofficial

 

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Chef de meute !

Pas de commentaire sur"Interview Scandal"

Laisser un commentaire