Interview : Eternal-S, auteure de SWEET DESIRE

880 0
ETERNAL-S-01

photo © Laurent Koffel

Fin novembre 2011, les éditions Asuka tirent un boulet de canon dans le petit monde du boy’s love en France : une jeune auteure française sera publiée dans le magazine BExBOY, aux côtés de professionnelles japonaises renommées. Une vraie première, qui pourrait bien ouvrir des portes à d’autres, histoire de rattraper le retard francophone sur – par exemple – l’Allemagne. Rencontre avec une artiste prometteuse.

Commençons par les présentations…

Salut ! Je suis Eternal-S (ne me demandez surtout pas d’où vient ce nom d’artiste, ha ha !), étudiante, dessinatrice free-lance et  auteure de manga. Je dessine depuis toute petite mais je ne touche au dessin numérique que depuis 2006. J’ai donc encore énormément de progrès à faire ! Et je compte bien me faire connaître dans le monde entier par le biais de mes dessins !

Es-tu totalement autodidacte ?

Oui, et j’ai surtout appris par le biais d’internet qui regorge de tutoriels en tout genre!

Quels artistes ont pu t’influencer ?

Les artistes boy’s love que je vénère sont Abe Miyuki, Takanaga Hinako, Sakuragi Yaya, Yoo Hajin et Yukine Honami. Du côté du shônen, se sont Eiichiro Oda, Minekura Kazuya, Kazue Kato, Tite Kubo, Shirow Miwa… Je m’arrête là car la liste est très longue.

 Sweet_deisre-1

Comment es-tu tombée dans la marmite du boy’s love ?

Hum…Je ne me souviens plus très bien mais je crois que j’ai commencé par les animes de GRAVITATION, c’était mignon… Et à partir de là,j’ai cherché d’autres « shonen ai ». Je devais avoir 14 ans quand je suis tombée sur un vrai yaoi, qui m’a totalement choquée ! Du coup, pendant deux ans je n’y ai plus retouché ! Puis le yaoi est devenu de plus en plus présent sur internet et j’ai suivi le mouvement en lisant toutes les nouveautés traduites en anglais.

Il y a encore peu de temps, tu faisais partie du milieu du fanzine. Quelle était ta motivation ?

A vrai dire je ne me considère pas comme appartenant au fanzinat. Je n’ai pas édité de fanzine même si j’ai participé a ma première convention en 2006 avec l’association Subafuruba, qui proposait alors deux recueils d’illustrations. Suite à des différents, je me suis lancée seule et j’ai  pris mon propre stand à Japan Expo, où je proposais du fan-art et des illustrations originales. Le but était de me faire connaître par les Français, et ça fait toujours plaisir lorsque les gens me disent qu’ils aiment mes dessins.

SWEET DESIRE est ton premier manga original, sauf erreur de ma part. Ce récit est publié dans un magazine du circuit professionnel, BExBOY. Comment as-tu été amenée à travailler avec Asuka ?

Oui c’est bien mon tout premier manga original *O*. Il y a deux ans, je leur avais offert mon doujinshi yaoi de BLACK BUTLER et ils ont aimé. Ils m’ont propose de faire une illustration pour le BExBEOY (que je n’ai jamais faite… je m’excuse !!), et ils m’ont dis que ce serait bien si je pouvais écrire une histoire originale à publier dans le magazine. Un an plus tard, je signais avec Asuka !

 Sweet_deisre-2

Qu’est-ce qui est le plus difficile : s’auto-publier ou bien travailler sous la direction d’un éditeur ?

Travailler avec un éditeur bien sûr (rires) ! En auto-édition, on a moins de pression et moins de retouches à faire. Avec un éditeur, il faut parfois refaire des planches entières. Mais ça en vaut la peine car le rendu final n’en est que meilleur !

Dans ce premier chapitre de SWEET DESIRE, ont fait bien sûr la rencontre des deux héros mais aussi de la petite amie de l’un d’entre eux. Sachant que les personnages féminins sont rares dans le boy’s love, pourquoi en avoir inclus un ?

Comme je lis beaucoup de boy’s love, je trouve que la plupart des histoires sont assez redondantes… Alors j’ai voulu mettre un peu de variété ! Surtout que je ne voulais pas que les deux mecs soit gay. Kohaku est hétéro et Masami est bi, ce qui me laisse plus de choix quant à l’histoire

À quoi les lectrices peuvent-elles s’attendre par la suite ? Penses-tu opter pour un ton comique ou tragique ?

C’est un s-e-c-r-e-t !  Bon, en fait, c’est surtout que je n’ai pas encore vraiment décidé…

Pour terminer, as-tu d’autres projets ?

Pour le moment, je me consacre corps et âme à SWEET DESIRE mais j’ai déjà tout plein d’idées pour d’autres mangas !

 Sweet_deisre-3

Galerie Deviant-Art : www.eternal-s.com

Propos recueillis par Karen Merveille, en juin 2012.

 

[maxbutton id= »1″]

 

[maxbutton id= »2″]

 

[maxbutton id= »3″]

 

[maxbutton id= »4″]

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Labellisée fujoshi depuis 10 ans.

Pas de commentaire sur"Interview : Eternal-S, auteure de SWEET DESIRE"

Laisser un commentaire