Bullet Armors

792 0

2103479_1

« Ion Ohpsunz » : j’adore quand les mangakas inventent des noms imprononçables. Criez-le et vous obtenez l’onomatopée idéale pour la détermination du héros, Ion, donc. Il vit dans un univers futuriste mi-désertique, mi-mécanique, où des créatures robotiques autonome (les « tremors ») vivent sous terre et forcent les humains à limiter leurs déplacements.

2103479_161

Enfant (chapitre 1), Ion s’est approprié un tremor en forme de bras droit. Devenu adolescent (chapitre 2), il part à la recherche de son père ; découvrant pendant son voyage que les porteurs de tremors sont peu aimés des populations locales. Il doit donc dissimuler son joujou pour éviter de se faire lyncher partout ou il passe, tout en récoltant des indications sur sa destination…

2103479_181

Avec le point de départ – une « quête familiale » – et une narration simple où la géographie (et donc l’exploration) prime sur l’histoire, BULLET ARMORS opte pour un angle voyages / rencontres / quêtes, ponctué de combats assez vite expédiés. Si le récit ne manque pas d’action, le mangaka mise plus sur un univers visuellement efficace, bourré de designs mécaniques comme on en voit rarement depuis que la magie a remplacé la science dans le cœur du shônen-fan. Et puis, en profitant du rythme mensuel et de chapitres de 50 pages (contre 20 pour les publications hebdos), Moritya développe très tôt ses personnages. Adultes méfiants, ouvriers costauds, aventuriers mystérieux, petites frappes… s’ils ne sont pas tous marquants, ils permettent de mener le récit selon un ton très axé sur la comédie, dont la naïveté énergique rappelle au passage que ce manga est destiné, au Japon, aux plus jeunes lecteurs du Monthly Shônen Sunday. Solide dans tous ses aspects esthétiques et portée par un enthousiasme inoxydable (les lecteurs de RUN DAY BURST apprécieront), cette courte série (6 tomes) se classe dans le panier des « bons petits shônen » à découvrir sans en attendre plus que ce promet le premier chapitre : de l’aventure, des super-bons sentiments et de jolis tas de ferrailles bien chiadés.

Bullet Armors, de Moritya / éditeur : Kana / T.3 le 2 mai / 6,85  €

BULLET ARMORS ©2010 MORITYA/SHOGAKUKAN 

2103479_72

mangastreet

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Mass appeal madness eats your brain !!

Pas de commentaire sur"Bullet Armors"

Laisser un commentaire