Bladestorm Nightmare : prêt pour le massacre ?

303 0

Bladestorm_Hi

Version revue et augmentée du Bladestorm : La Guerre de Cent Ans ayant vu le jour sur PS3 et Xbox 360 en 2007, Bladestorm : Nightmare revisite le genre du beat’em all en lui ajoutant une touche de stratégie bienvenue. Un entretien avec Akihiro Suzuki, le producteur du jeu, nous a permis d’en savoir un peu plus à propos de ce titre dont la sortie est prévue le 20 mars. Gros plan.

Vétéran de la série Dynasty Warriors, bien connue des amateurs de combats épiques mettant en scène des centaines de combattants, Akihiro Suzuki retrouve ses marques sur ce nouvel épisode de Bladestorm, qui partage avec son illustre aîné l’amour des batailles rangées. Ici, le gameplay repose sur la gestion en temps réel de différents types d’unités (archers, lanciers, cavaliers, épéistes…), qui se révéleront plus ou moins efficace en fonction du terrain et du type d’ennemi, justement, qui se trouve en face d’eux. Histoire de faciliter la tâche au joueur, le jeu indique, via une icône surplombant les troupes adverses, si vous avez l’avantage (icône verte) ou non (icône rouge) en les attaquant. La gestion en temps réel de la météo, ainsi que du cycle jour/nuit, apporte un petit plus aussi agréable qu’accessoire à l’ensemble.

Le menu « Création de personnage », lui, vous permet de personnaliser votre avatar à l’envi, sachant, bien sûr, que ce dernier gagnera de l’expérience en combat, et s’améliorera au fil du temps. En autorisant la gestion simultanée de quatre escadrons – qui peuvent, associés, représenter une force de 200 soldats au total –, le titre d’Omega Force incite le joueur à se « téléporter » sans cesse d’un bout à l’autre du champ de bataille, pour plus de dynamisme. Une obligation pour couvrir efficacement le terrain, et capturer une par une les différentes bases ennemies. Ces dernières pourront être gardées par des ennemis plus coriaces, connus sous le nom de gardiens, qui se distinguent aisément de la masse par leur taille et leur résistance hors du commun.

Le mode Nightmare, ici la vraie nouveauté du jeu, reprend les grandes lignes du jeu de base en jouant la carte du fantastique. Ainsi, dragons, gobelins, squelettes, géants ou encore cyclopes font leur apparition, tandis que l’ingénue Jeanne d’Arc du scénario principal se transforme en créature sexy et démoniaque. Un titre intéressant et original qui semble avoir pour principal défaut de ne pas tirer parti des capacités des consoles new gen. En effet, prévu sur PS3 – qui a manifestement tiré la réalisation vers le bas – aussi bien que sur PS4 et Xbox One (et sur PC en mai), le jeu montre rapidement ses limites d’un point de vue graphique. Les esthètes y verront certainement à redire, les autres se laisseront, l’esprit bouillonnant, simplement transporter par la ferveur des affrontements…

Akihiro_Suzuki

Akihiro Suzuki, le producteur de Bladestorm : Nightmare.

 

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Pas de commentaire sur"Bladestorm Nightmare : prêt pour le massacre ?"

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.