ANNECY 2015

758 1

annecy2015_poster-web

Les dés sont jetés pour l’édition 2015 du festival du film d’animation d’Annecy  et la conférence de presse du mardi 28 avril a dévoilé une programmation plutôt généreuse quand à la présence japonaise.

Outre les venus très attendues de Genndy Tartakovski, Richard Williams, ou même de Salma Hayek, instigatrice du film omnibus LE PROPHETE, les bords du Lac vont accueillir Keiichi Hara qui, après un Prix de Public remporté en 2011 avec COLORFUL, revient cette année avec SARUSUBERI : MISS HOKUSAI, un biopic sur Oei, la fille du célèbre artiste, produit au sein de PRODUCTION I.G. Ce long-métrage est probablement le plus ambitieux produit cette année au Japon avec THE BOY AND THE BEAST (BAKEMONO NO KO) de Mamoru Hosoda. Ce dernier n’aura pas réussi à être prêt pour le Festival d’Annecy mais le producteur du film, M. Seiji Okuda, viendra présenter des images exclusives dans un « Work in progress » quelques semaines avant la sortie, pressentie comme triomphale, au Japon. Egalement du coté du Production I.G, Annecy va accueillir en avant-première la nouvelle mouture de GHOST IN THE SHELL, un long métrage célébrant les 25 ans de la franchise et clôturant le reboot ARISE après une série de 4 OAV et une nouvelle série TV en 10 épisodes. Une véritable exclusivité là la veille de la sortie japonaise en salles …

Nous avons été très heureux d’apprendre la sélection en compétition de THE CASE OF HANA & ALICE de Shunji Iwai, une curiosité car il s’agit de la « prequel » d’un long-métrage en prises de vue réelles réalisé par Iwai en 2004 (HANA & ALICE) avec Anne Suzuki et Yu Aoi. Cette sélection reflète une tendance croissante voyant des réalisateurs s’intéresser de plus en plus au médium de l’animation. La rotoscopie semble avoir été privilégiée dans cette chronique d’adolescence douce-amer. Mais ce n’est pas tout ! Une grande injustice va être réparée à Annecy puisque Dorameon va y faire son grand come-back avec la projection exclusive de STAND BY ME DOREAMON, l’opus cinéma 2014 du célèbre petit chat extra-terrestre et pour la première fois en animation 3D ! Signalons enfin la projection en hors compétition de DRAGON NEST : WARRIOR’S DAWN, unique ambassadeur de l’animation asiatique (hors Japon) dans les sélections officielles de longs-métrage. Adapté du célèbre jeu de fantasy RPG, le film tente de réconcilier les atours  graphiques d’un FINAL FANTASY avec des codes plus occidentaux : plus « world culture » tu meurs !

Le reste de la sélection de longs-métrages accueille une large délégation en langue espagnole (L’Espagne étant le pays officiel invité notamment autour d’une très large rétrospective couvrant plus de 100 ans d’animation) avec les films colombiens plutôt réalistes et politiques SABOGAL et DESTERRADA, et deux films film espagnols en stop-motion ambitieux et comiques, POS ESO du réalisateur Sam et MORTADELO Y FILEMON CONTRA JIMMY EL CACHONDO de Javier Fesser.

Du coté de la France, plusieurs projet longtemps espérés dévoileront enfin leur copie finale. MUNE de Alexandre Heboyan et Benoît Philippon, que nous avons eu la chance de découvrir lors du dernier Carrefour de l’animation est encore un exemple assez réussi de l’influence de l’imaginaire nippon, en particulier celui de Ghibli sur la fantasy made in France. Des films d’auteurs sinon, inévitables, risquent de d’animer les débats sur les terrasse d’Annecy. ADAMA de Simon Rouby, suit le parcourt d’un jeune africain dans une Europe en guerre tandis que AVRIL ET LE MONDE TRUQUE nous emmène dans des années 40 fantasmées à l’origine dans des albums de Tardi. Récit initiatique et poétique, le film de Christian Desmares et Franck Ekinci est un gros prétendant pour le Crystal 2015. Rémi Chayé en revanche propose également un grand récit de voyage, cette fois au Pôle Nord dans TOUT EN HAUT DU MONDE. Une direction artistique ambitieuse pour un film également en compétition. N’oublions pas également  le retour de Jan Balej venu défendre la tradition tchèque de la stop-motion avec le très baroque LITTLE FROM THE FISH SHOP, le film letton ROCKS IN MY POCKETS, THE SNOW QUEEN 2 une version russe et quelque part assez fascinante de FROZEN, EDEN’S EDGE, un film autrichien et surtout HISTOIRES EXTRAORDINAIRES, une co-production européenne en forme d’omnibus adapté de nouvelles d’Edgar Poe.

ANNECY c’est également de nombreuses séances spéciales comme LES MINIONS (3D), VICE-VERSA, le nouveau Pixar signé Pete Docte, une projection tout à fait exceptionnelle de THE THIEF AND THE COBBLER, le director’s cut du célèbre film inachevé de Richard Williams en sa présence !!! et surtout pour les fans de l’univers de DOFUS, Ankama va dévoiler les 40 première minutes du 1er long-métrage adapté de leur célèbre jeu DOFUS – LIVRE 1 : JULITH. Enfin en ouverture du festival, Salma Hayek viendra présenter LE PROPHETE, un film à sketchs adapté de Kahlil Gibran et réalisé par d’illustres invités tel les frères Brizzy, Tomm Moore, Bill Plympton ou Joann Sfar

Terminons enfin par un mot sur le MIFA, le marché du film d’animation, qui fête cette année ses trente ans. Outre une santé et une série d’initiatives inédites cette années (comme un développement sans précédents des formules de rencontres professionnels et des conférences, il est à noter que les making of seront cette année consacrés à LA LEGENDE DE MANOLO, BOB L’EPONGE LE FILM et ADVENTURE TIME. Une conférence exceptionnelle sur sa carrière sera également donnée le jeudi 18 juin par GENNDY TARTAKOVSKI (SAMOURAI JACK, LE LABORATOIRE DE DEXTER, CLONE WARS…). Enfin, du coté des « Work in progress », outre THE BOY AND THE BEAST, les équipes de MA VIE DE COURGETTE de Claude Barras, SNOOPY ET LE PEANUTS LE FILM, et de trois autre longs-métrages viendront présenter en public l’avancée de leur travaux.

Retrouvez en détail toute la programmation du Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2015 ici.

Facebook officiel.

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Kamen Writer !!!

Un commentaire sur"ANNECY 2015"

  1. Magali

    Le style du film The Case of Hana and Alice me rappelle celui de l’anime Les Fleurs du Mal, et dans le style graphique, et dans la noirceur du scénario

Laisser un commentaire