A LA POURSUITE DE DEMAIN

224 0

TL-02358_R

A une époque où le public semble incapable de se passionner pour autre chose que des univers dûment balisés, rassurants et déclinables à l’infini (de Star Wars à la galaxie Marvel ou celle des héros de DC Comics) pour la plupart sous la coupe de Waner bros. ou de The Walt Disney Company, un film comme A LA POURSUITE DE DEMAIN relève presque de l’anomalie dans le cinéma de divertissement récent.

Un paradoxe d’autant plus curieux que ce film, son concept et ses atours prennent entièrement racine dans la culture du studio aux grandes oreilles. Ce film prouve que la source du matériel adapté importe finalement peu pour un cinéaste capable de réconcilier divertissement, direction artistique intelligente, et bien sûr un art très intimidant de la mise en scène. Avec ce film, Brad Bird, surtout reconnu pour ses deux chefs-d’oeuvre de cinéma d’animation LE GEANT DE FER et LES INDESTRUCTIBLES, nous refait, en bien plus osé, le coup de MISSION IMPOSSIBLE : PROTOCOLE FANTÔME : accepter un projet posé entièrement sur des rails pour un réalisateur « yes man » et y imprimer non seulement sa personnalité visuelle mais également un traitement unique, intègre et courageux de l’intrigue et surtout des personnages.

A LA POURSUITE DE DEMAIN est inspiré par une section des parcs d’attractions Disney imaginant un futur technologique et utopique, héritage d’une initiative avortée de Walt Disney en personne à l’hiver de sa vie. Au début des années 60, le tycoon de l’animation avait en effet acheté de larges terrains en Floride pour un projet de « ville du futur », baptisée EPCOT, dont les habitants auraient profité du dernier cri en matière de construction, transport ou domotique… cela afin de stimuler les industriels américains pour investir dans l’innovation et les nouvelles technologies. EPCOT ne sortira jamais de terre et sera remplacé par Disneyworld Orlando.

Si la propriété intellectuelle de Disney sur le concept « Tomorrowland » est évidemment totale, l’idée d’un film était toutefois synonyme de bac-à-sable scénaristique puisque personnages, enjeux et intrigues restaient entièrement à imaginer. Mais il est impossible de croire que nous devons le scénario filmé de A LA POURSUITE DE DEMAIN au seul talent de Damon Lindelof, initiateur de ce projet. Rappelons qu’avec ce proche collaborateur de J.J. Abrams, nous avons affaire à un expert de l’arnaque littéraire, un professionnel du pseudo « high concept » dissimulant le plus souvent très mal une médiocrité et un renoncement dans le traitement des enjeux, des situations et, pire que tout, des personnages. La plus grande entourloupe en matière de feuilleton du siècle dernier (LOST) et des films aussi embarrassants que COWBOYS & ALIENS, WORLD WAR Z et l’inénarrable PROMETHEUS : c’était lui !

Rassurez-vous car la personnalité Brad Bird, crédité également au script de A LA POURSUITE DE DEMAIN, en submerge évidemment chaque page. Il a, comme toujours, cette capacité à radicalement modifier le paradigme d’une situation convenue grâce à une idée subtile ou spectaculaire. Comment épicer une poursuite à pied, puis en voiture dans MISSION IMPOSSIBLE ? En en modifiant l’environnement, les règles et le déroulement en introduisant une tempête de sable. Comment présenter la vie nostalgique et paranoïaque du héros de A LA POURSUITE DE DEMAIN ? En bouleversant une scène de rencontre conflictuelle et en inversant les positions des personnages. Comment mettre en scène une fusillade complètement inattendue et ultra anxiogène ? En détournant une scène stéréotypée de prise d’information dans une boutique de geeks inoffensifs et rassurants… Il serait par ailleurs criminel ici de dévoiler ne serait que quelques grammes d’une intrigue qui invite le spectateur à se laisser surprendre dés les premières minutes, puis à chaque instant jusqu’à un dénouement particulièrement émouvant. Sachez seulement qu’il s’agit d’une aventure à travers passé, présent et futur, centrée sur un trio également inattendu : un ingénieur solitaire, désabusé et soupe au lait (Georges Clooney, aussi fidèle à lui-même que dans un de ses tous meilleurs rôles), une adolescente curieuse, passionnée et pugnace (Britt Robertson, l’héroïne de la série THE SECRET CIRCLE est juste épatante) et une fillette dont on ne devine pas les secrets et les pouvoirs (indéniablement la révélation film, Raffey Cassidy).

Au-delà de la fraîcheur d’un film en tout point O-RI-GI-NAL, A LA POURSUITE DE DEMAIN est également une nouvelle fois une leçon de découpage et de mise en scène qu’on a vainement cherché dans L’ÂGE D’ULTRON par exemple. Entre les séquences aériennes qui soulignent le goût du réalisateur pour le vertige et la verticalité, la précision des cadrages, ou les mille et une idées qui rythment chaque scène d’action (visionnez l’extrait ci-dessous pour vous en convaincre), Brad Bird confirme qu’il est parmi les cinéastes les plus doués sur le plan visuel. Enfin, l’univers du film nous ramène indéniablement vers le GEANT DE FER et ses années 50 autant fascinées qu’effrayées par l’avenir et la technologie. L’optimisme d’A LA POURSUITE DE DEMAIN peut trancher à une époque de « No Futur » de plus en plus assumé dans la culture populaire, mais, à l’image de INTERSTELLAR et à sa manière éminemment plus légère et ludique, Brad Bird nous rappelle que l’humanité a toujours su trouver le chemin du progrès malgré toutes les tempêtes. Si MAD MAX : FURY ROAD vous a donné envie de tailler une route de sable en hurlant à 200 km/h, A LA POURSUITE DE DEMAIN va vous surprendre à rêver d’un avenir sans doute fragile mais encore tout à fait possible !

SORTIE NATIONALE LE 20 MAI 2015.

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Au sujet de l'auteur

Kamen Writer !!!

Pas de commentaire sur"A LA POURSUITE DE DEMAIN"

Laisser un commentaire